Le lundi 8 septembre 2003 à 10h20 du matin disparaissaient Jaclyn Linetsky et Vadim Schneider, tout deux acteurs de talent et appréciaient par tous, à seulement 17 ans.

Ce recueil réuni tous les poèmes que j'ai écrit pour eux. J'espère que cet espace leur rendra hommage et honorera leur mémoire.

A eux. Aujourd'hui, demain et pour toujours.

Si je devais résumer votre vie, ce serait sans doute avec ces mots : joie, puissance, brillance.

Rejoignez les fans et supporters...


Pour plus d'infos, sites, projets etc...

Visitez le site principal

http://lovevadimjaclyn.weebly.com/


Rejoignez nous sur:

Facebook

http://www.facebook.com/SchneiderLinetsky

Twitter

http://twitter.com/lovingjackievad

Youtube

http://www.youtube.com/user/lovevadimjaclyn


L'Ange Brun


Au loin une silhouette particulière
Qui pourtant me semble familière
Un dos droit et une forme légère
Si hors du commun mais tellement vrai
Un rire et un visage singulier
Qui ne peut jamais être oublié
Un jeune être flottant dans les airs
Une princesse peut être

C'est une jeune adolescente docile et joyeuse
Brillante et rêveuse
Une enfant sincère et droite
Douce et joviale
Riant de tout son coeur
Et avec des gestes toujours emprunt de douceur
Respirant le bonheur
Vivace et douée de coeur

C'est une petite créature aux ailes d'or
L’âme généreuse et multicolore
A la lueur du jour
C'est une véritable perle pour ceux qui l'entoure
Elle rassure et protège
Écoute et de sa douce voix berce
Elle sait apprivoiser la douleur
Et sèche facilement les pleurs

C'est encore une petite fille en elle
Elle distribue la joie à tire d'ail
Entre les mains elle a la bonté
Elle est le bonheur incarné
Elle respire l'innocence
La preuve des jours heureux
Elle brave les difficultés
Et est un exemple de prospérité

C'est une véritable déesse
Elle soutient ceux qu'elle aime
Elle est synonyme de jours ensoleillés à venir
La promesse d'un autre avenir
Elle donne sans cesse le meilleur d'elle-même
Elle possède le coeur d'un ange
Et rougit aux louanges
Elle sait rire et agir avec légèreté
Et jamais personne ne pourra la remplacer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire