Le lundi 8 septembre 2003 à 10h20 du matin disparaissaient Jaclyn Linetsky et Vadim Schneider, tout deux acteurs de talent et appréciaient par tous, à seulement 17 ans.

Ce recueil réuni tous les poèmes que j'ai écrit pour eux. J'espère que cet espace leur rendra hommage et honorera leur mémoire.

A eux. Aujourd'hui, demain et pour toujours.

Si je devais résumer votre vie, ce serait sans doute avec ces mots : joie, puissance, brillance.

Rejoignez les fans et supporters...


Pour plus d'infos, sites, projets etc...

Visitez le site principal

http://lovevadimjaclyn.weebly.com/


Rejoignez nous sur:

Facebook

http://www.facebook.com/SchneiderLinetsky

Twitter

http://twitter.com/lovingjackievad

Youtube

http://www.youtube.com/user/lovevadimjaclyn


Souvenez-vous de moi


Souvenez-vous de moi

Comme j'étais grand et charmant
Comme j'étais ambitieux et brillant
Souvenez-vous de moi
Avec mon âme d'artiste
Avec ma voix mélodieuse et parfois triste
Souvenez-vous de moi
Ma guitare à la main
Et mon sourire constant
Souvenez-vous de moi
De ma jeunesse fougueuse
Et mon amour sans bornes
Souvenez-vous de moi
Comme j'étais insouciant et heureux
Comme j'aimais la vie et ses événements joyeux
Souvenez-vous de moi
Comme je croyais en mes rêves et aux anges
Comme je partageais ma joie de vivre et mes louanges
Souvenez-vous de moi
Lorsque je chantais passionnément
Quand je profitais de chaque instants
Souvenez-vous de moi
Ce que je partageais avec vous
Ce que j'ai toujours voulu pour tous
Souvenez-vous de moi
Avec mon âme d'enfant
Et mon coeur de vaillant
Souvenez-vous de moi
Comment je voyais les choses
Et comment j'essayais de comprendre les autres
Souvenez-vous de moi
Comment j'aimais mes amis
Comment je voyais la femme de ma vie
Souvenez-vous de moi
Comment je combattais l'oubli
Et pourquoi je détestais l'ennui
Souvenez-vous de moi
Ce que je voyais de bien chez les gens
Ce qui pour moi était important
Souvenez-vous de moi
Pourquoi j'ai choisi d'être ainsi
Heureux, heureux et plein de vie

Souvenez-vous de moi
Combien je vous aimais
Combien j'aimais la vie ...


... For Vadim


Ce que j'ai dans le coeur


Je sais que je n'ai pas le droit de ressentir tout ça. Je ne les ai pas connu et je n'ai pas eu la chance d'être auprès d'eux. Même si je ne suis rien pour eux, je pense constamment à eux et j'aspire à leur ressembler, à leur dédier ma vie entière et à leur rendre hommage et justice. J'ai la frustration de cet hommage que je n'ai pas pu leur faire et de ce dernier au revoir que j'aurai tant voulu leur dire.

Même si j'ai mis du temps à réaliser la réalité, celle-ci reste dévastatrice. La colère et l'incompréhension se mêlent à la peine et à l'angoisse et je ne suis pas sûre d'en sortir un jour.
J'ai cet amour intense et indéfectible à leur égard et j'ai la certitude qu'ils resteront toujours ceux que j'aime le plus au monde. J'ai appris à les connaître au fil du temps et je sais à présent à quel point ils pouvaient être exceptionnels et rares. Bien sur, je continu à rire, mais en ayant toujours cette douleur dans le coeur. Mais tout ce bonheur, c'est à eux que je le dois. Ils m'ont appris à sourire, à aimer la vie et à la voir positivement. Ils ne seront jamais oublier et seront toujours aimés et manqués.


Souviens-toi juste que l'on t'aime et qu'on ne t'oubliera jamais.


Que reste-t-il


Partout où je vais je vois ton visage

Ton sourire me hante au plus profond de moi
Et ta voix me dit ''ne t'en fais pas''
Elle me murmure le chemin à suivre
Tes yeux me guidaient sans cesse
Cela me semble incroyable
J'ai encore du mal à y croire
Et tout me semble déjà bien vide
Mon coeur s'est rempli de peine depuis ton départ
Je ne vois désormais que du noir autour de moi
Mes larmes dominent tout le reste
Et je n'y comprend plus rien
Que reste-t-il de nos souvenirs

C'est quelque chose de tragique
Un vide s'est crée en mon coeur
Je ne sais pas comment les soulager
Je reste là dans le noir
A penser à tous ces moments perdus
Je ne sais pas comment réagir
Face à cette vie qui s'est envolée
La vie peut être si imprévisible parfois
Mon chagrin ne fait que grandir
Je ne vois maintenant plus que ça
Ma tristesse m'envahit peu à peu
Je reste à fixer le noir
Que me reste-t-il encore aujourd'hui

En souvenir


Petits textes que j'ai griffonné il y a fort longtemps ...



Le temps passe mais n'efface pas les souvenirs
Comme une porte close à l'avenir


Le temps passe mais ne t'efface pas
Tu es si loin et pourtant si proche
Tu nages à présent parmi les étoiles
Et tu veilles sur les tiens tel un Ange Gardien
Ton image ne disparaitra jamais de nos mémoires
Ton visage et ta personne resteront gravés dans nos coeurs
Le temps ne fait rien au chagrin ni au désespoir
Les souvenirs de toi ne disparaitront jamais
Et resterons gravés en nous comme du cristal


-------

Ton visage me hante au plus profond de moi
Ces moments me sautent à la gorge
Comme un mal incurable qui détruit tout
Ton regard et ton sourire hantent chacune de mes nuits
J'ai constamment ces pensées de toi dans ma tête
J'entends encore ces mots qui raisonnent en moi


-------

Peu à peu tu t'éloignes
Mais je te sens toujours aussi présent
Ils ne reste de toi que des souvenirs
Qui paraissent maintenant si loin
Mais le destin semble fragile
Quand toute vie s'éteint brusquement