Le lundi 8 septembre 2003 à 10h20 du matin disparaissaient Jaclyn Linetsky et Vadim Schneider, tout deux acteurs de talent et appréciaient par tous, à seulement 17 ans.

Ce recueil réuni tous les poèmes que j'ai écrit pour eux. J'espère que cet espace leur rendra hommage et honorera leur mémoire.

A eux. Aujourd'hui, demain et pour toujours.

Si je devais résumer votre vie, ce serait sans doute avec ces mots : joie, puissance, brillance.

Rejoignez les fans et supporters...


Pour plus d'infos, sites, projets etc...

Visitez le site principal

http://lovevadimjaclyn.weebly.com/


Rejoignez nous sur:

Facebook

http://www.facebook.com/SchneiderLinetsky

Twitter

http://twitter.com/lovingjackievad

Youtube

http://www.youtube.com/user/lovevadimjaclyn


Lettre ...


Mes anges, mes amis, mes amours.

Comment vous dire au revoir ? C'est impossible. Impossible aussi de vous oublier et de cesser de penser à vous, à votre regard, à votre sourire, à votre voix. Tant de rêves et de bonheur parfait brisés en une seule seconde, en une seule matinée, en une seule journée, en un seul instant. Tout ceci est tout simplement impensable. C'est une véritable tragédie pour tous. Mes étoiles, comment vivre sans vous désormais ? C'est totalement impossible. Et cette douleur qui n'en finit pas de grandir, ces souvenirs qui perdurent encore. Vous avez changé ma vie, vous m'avez appris tellement de choses, apporté tant de merveilles, que j'étais incapable de voir et d'apprécier jusqu'à maintenant. Vous m'avez ému, ébloui, changé radicalement. Et je sais que jusqu'au bout je resterai fidèle à votre souvenir et que je vous garderais toujours précieusement dans mon coeur, là où mon amour ne cessera de grandir et de s'épanouir. Je vous promet ma vie et chaque secondes de celle-ci pour vous rendre fier, justice et hommage.

A vous deux.



Hier, pour la première fois depuis des siècles, j'ai eu l'occasion de vous revoir à la télévision. J'ai été le témoin une fois de plus de votre incomparable et extraordinaire présence. Pendant ce court moment je n'ai vu que vous, je n'ai fait qu'attendre votre passage avec une extrême impatience et admirer votre si splendide charisme. Et pendant un instant j'ai tout oublier. J'ai oublié votre tragique destin, oublié mon chagrin, la souffrance que j'ai en moi depuis des mois. J'ai juste profiter, admirer votre talent incroyable sur ce qui est votre premier et dernier rôle conséquent. J'aurais voulu que jamais cela ne finisse. Était-ce un signe ? Peut être. Ça n'a fait que renforcer et confirmer l'amour que je vous portes et le combat que je veux ainsi mener pour vous. J'espère encore que ce ne sera pas la dernière. Je n'attend que le moment de vous revoir.


Je vous aime tout les deux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire